jeudi, 18 janvier 2018 17:00

FFMF et féminine dans LR presse !

Écrit par 

Clés pour le Train Miniature n° 35 de janvier 2018 (LR Presse), pages 4-5-6

À l'exposition Savoie Modélisme de Chambéry, début novembre 2017, l'attention de François Fouger (LR presse) a été attirée par un minuscule réseau à l'échelle peu courante du 1/450ème (échelle "T"), piloté par une jeune femme, Lorie VAGNOTTI, ce qui n'est pas non plus très fréquent.

Merci à LR presse de mettre à l'honneur une féminine Fédérale !

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

Texte de François FOUGER extrait des pages 4-5-6 de Clés pour le Train Miniature n° 35, janvier 2018 (LR Presse)

Comme beaucoup de modélistes de la région Rhône-Alpes, je connais Lorie depuis quelque temps car elle est déléguée FFMF pour la région.

François Fouger, Bonjour Lorie.

Raconte-nous pourquoi tu as commencé à t'intéresser aux petits trains ?

Lorie Vagnotti :

Je fais du modélisme ferroviaire depuis une bonne dizaine d'années. J'ai d'abord débuté avec des coffrets de départ en HO puis j'ai découvert plusieurs échelles. Du coup, j'ai commencé une collection.
J'ai des modèles à 9 échelles différentes, du 1/22.5 au 1/450, avec pour chacune un train de voyageur et un train de marchandises avec un wagon citerne, un tombereau, un couvert et un plat chargé de petites voitures. J'ai acheté des locomotives pour chaque train de marchandises, une vapeur avec tender, une loco tender, une électrique, une diesel.

J'ai aussi des machines fétiches que j'essaye d'avoir dans toutes les échelles.

FF : Tout est mélangé ?

LV : Non, j'ai des circuits séparés avec leur transfo. Les machines et les wagons sont exposés par échelle sur des étagères séparées.

FF : Comment an es-tu venue à faire du 1/450e (échelle T d'origine), peu fréquente sous nos latitudes, qui est vraiment minuscule, et ce réseau présenté dans un ... carton à pizza ?

LV : C'est la diversité des échelles qui m'intéresse. Un jour j'ai fait des recherches sur internet pour voir quelle échelle je n'avais pas et j'ai découvert le « T » (www.tgauge.com) J'ai cherché en France où je pouvais en trouver, parce que j'aime bien toucher avant d'acheter.

Pour ça, je suis fidèle à un détaillant d'Orléans, c'est là que j'ai acheté l'automotrice et un circuit de rails de la marque japonaise T-Gauge.

Et puis, Orléans ne pouvant pas me fournir autre chose, j'ai trouvé les compléments en Angleterre, un ICE et un autre ovale de voies.

Comme deux circuits s'imbriquaient, j'ai décidé de faire un petit réseau avec l'aide de mon ami Pierre.

FF : J'ai constaté que les bâtiments sont des réductions de ceux parus dans Clés pour le Train Miniature,

LV : Oui. Pierre achète les revues et me les lit. C'est lui qui a eu l'idée de faire les bâtiment du réseau comme ça. Il scanne les pages et les réduit.

FF : Si je comprends bien, il découpe et toi tu plies, colles et mets en place ?

LV : Oui, on se met d'accord sur le plan et voilà.

FF : Quels sont tes projets maintenant ?

LV : J'ai acheté le Train'In Box. Je vais le continuer, peut-être l'étendre. J'ai envie de faire une extension en voie étroite HOe, à partir du petit four à chaux proposé dans le magazine Voie Libre ; il y a quelque temps.

FF : Merci Lorie, bravo et bonne continuation !

Petite précision pour les lecteurs qui n'ont pas le plaisir de connaitre Lorie :
cette petite femme dynamique aux doigts d'or, qui pourrait donner des leçons à de nombreux modélistes, est aveugle de naissance !

Légendes des images :

Caractéristique étonnante de ce réseau, il est agrémenté de découpages parus dans Clés pour le train miniature miniaturisés.

Le réseau tient dans un carton à pizza recoupé !

Le marché, paru dans Clés pour le Train Miniature n° 26, à côté d'une pièce de 1 centime d'Euro.

En arrière plan, l'hôtel Clés pour le Train Miniature 20 et la poste Clés pour le Train Miniature 23.

 

Lu 487 fois Dernière modification le lundi, 05 février 2018 11:48