Haut

Les cahiers du modélisme

Avertissement : Gérard Huet autorise la FFMF à rendre accessible aux amateurs « les Cahiers du Modélisme ». J’ai formulé cette demande pour que le plus grand nombre puisse accéder à ce qui est à la fois une page d’histoire, et une foule de conseils issus d’une grande expérience.
Cette mise à disposition exclue toute utilisation de tout ou partie des Cahiers du Modélisme » à des fins lucratives. Gérard Huet reste propriétaire de ses travaux.
Grand merci à Gérard Huet qui a aussi animé bénévolement des stages « soudure » de la FFMF.

De 1992 à 1998, Gérard Huet publie sous forme imprimée au format A4 «  Les Cahiers du Modélisme ».
Du N° 0 au N° 18.

Le sous titre est « Pour vous aider à pratiquer un modélisme ferroviaire français de haute fidélité ».
Gérard Huet les définit ainsi : Ce n’est pas une nouvelle revue, mais un bulletin d’informations et de liaison entre l’Artisan et le Modéliste, disponible uniquement par abonnement annuel ».

Les articles sur la soudure et le montage de kit, comme ceux portant sur la peinture et la patine sont restés d’une totale actualité. La construction de la voie et des appareils de voie, les motorisations et les réalisations en proto 87 relèvent du 10e art, appellation crée par Jacques Le Plat et que Gérard Huet reprend.

On trouve hélas encore aujourd’hui, 20 ans après les écrits de Gérard Huet, des articles (presse ou Internet) rédigés par des auteurs qui n’ont pas eu l’occasion de lire ses conseils… et qui fourvoient les modélistes.
Son action de diffusion de la SRE (Soudure par résistance électrique) en France avant tous les autres prouve l’attention portée à ce que nos voisins d’outre Manche, mais aussi d’outre Atlantique utilisaient et pratiquaient. Nous lui devons aussi la diffusion des châssis compensés « flexichas » de Mike Sharman, ou de l’attelage Alex Jackson.

Le lancement d’une gamme de peintures et de produits parfaitement adaptés aux besoins ont fait date. Ce n’est pas un hasard si leur succès se poursuit par la distribution par AMF87 de la gamme « RailColor » qui comporte un très grand nombre de références. Sans doute la plus large gamme de teintes ferroviaires.

Nous vous présentons ici non pas un résumé, ou des extraits, mais des fac-similés. Aussi faudra-t-il rechercher certains sujets au travers de plusieurs numéros des Cahiers. Ainsi présentés « dans leur jus » ils prennent aussi une valeur historique.

Il serait bon sans doute que d’autres publications puissent de la même manière être mises à disposition de tous. En tout respect de l’œuvre et des auteurs, sans pensée lucrative, la FFMF ne sort pas de son rôle en agissant ainsi.

Jeudi 05 décembre 2013, Christian Toursel.

 
 
Powered by Phoca Download