Pour recevoir notre lettre d'information.

Les adhérents inscrits sur le site fédéral reçoivent d'office notre lettre d'information. L'abonnement ci-après est inutile.

Connexion Membres

mercredi, 23 mars 2011 15:19

Rencontre FFMF 2011 - PACY sur EURE

Écrit par 
Inauguré en 2008 à Froissy (Haute Somme), le principe des Rencontres FFMF est simple : réunir sur une journée les adhérents et leurs familles et proposer un programme varié et attractif. En 2011 c'était à PACY sur EURE, sur le réseau du CFVE.

Inauguré en 2008 à Froissy (Haute Somme), le principe des Rencontres FFMF est simple : réunir sur une journée les adhérents et leurs familles et proposer un programme varié et attractif au moindre coût. Pas de gros transports de réseaux, pas d’hébergement, tout au plus simple, chacun pouvant concourir au succès de la réunion et animant un atelier, en vendant à la bourse, en aidant à l’organisation. Ambiance amicale et familiale de rigueur !
Des artisans peuvent invités à présenter leur production et en particulier les nouveautés, et le dialogue avec les modélistes est plus calme qu’en exposition.
Il est de petites Rencontres, l’ampleur n’étant pas le critère : c’est la convivialité et la simplicité qui sont l’essence du principe
.

Samedi 28 mai la fédération avait réservé le site du Chemin de Fer de la Vallée de l’Eure à l’usage exclusif de ses adhérents et de leurs familles.

 
 

La gare de Pacy a été particulièrement bien préservée.

La veille, des équipes FFMF et CFVE avaient préparé l’arrivée des 280 participants inscrits.
Placement des barrières, balisage, pancartes indicatrices, des dizaines tables et de chaises… Rapidement le parking s’est rempli et les rues avoisinantes ont accueilli les derniers arrivés.
 
Une équipe d’accueil en gilets optimisait le placement des véhicules, mais il a fallu
fermer l’entrée et faire stationner les suivants sur les rues adjacentes.
 Parking plein !
 
Rapidement une file d’attente se constitue : chacun vient prendre livraison des bracelets de couleur vive remplaçants avantageusement les tickets que l’on recherche toujours et que l’on perd parfois.
File d’attente dans la bonne humeur et sous le soleil.
Un car avait même été affrété par la fédération depuis le Nord.
Le car venu de Coudekerque Branche a collecté les participants du RMC59, des Ferrovipathes du Calaisis et du Rail Model Club de la Cote d’Opale (RMCCO de Boulogne Sur Mer).
 

Deux trains Pacy-Breuilpont, l’un le matin et l’autre l’après midi, ont emmené tout ce monde dans des B6, C5 et dans une voiture ouverte issue d’un couvert aménagé, le tout tracté par le Y DE 20003, locotracteur à bielles d’origine allemande.

Que d’affluence sur les quais !

 
 
le train tracté par le Y DE 20003
  
 
Les commentaires diffusés en chemin, clairs et documentés, ont été appréciés.
La vallée de l’Eure est particulièrement jolie et ce n’est pas un hasard si on y aperçoit de belles résidences…
  Jean-Michel Husson, président du CFVE, en agent de sécurité lors d’un passage de PN.  
  
Le matin, des ateliers ont été animés par Didier Pred’homme (clapage), André Lantigny (Forex), Edgard Zander (Digital TCO ultime), Jacques Brazille (découpe chimique du laiton), Guillaume Gastalle (soudure des leds CMS de la Boutique FFMF), Jacky Noël (montage de kit). Quatre autres étaient prévus (travail de la plasticarte, soudure par résistance électrique...) mais n’ont pu se tenir faute de places et de tables disponibles.

 

Didier Pred’homme du Cercle Du Zéro Normandie

Jacques Brazille de l’AMFI et Jacky Noël du CFChantilly


Guillaume Gastalle du RMC59

 
Une présentation des possibilités offertes par les Modules Junior était proposée par Pierre Lherbon aidé d’un jeune de son club.
 
à gauche dessus et à droite dessous d’un Module Junior
 
La pause du repas a permis de nombreuses discussions entre tous les participants qui ont pu, ensuite, comme lors de leur arrivée le matin, déguster le café offert par le CFVE.
 
Le repas à l’ombre ou au soleil…
 
 
Le CFVE avait programmé des bonus à cette journée. Un locotracteur permettait des baptêmes de conduite ferroviaire. Les visages épanouis des «conducteurs» prouvaient l’excellence de cette initiative.
 
Le locotracteur Y 2005 faisait des allers retours (un vrai yoyo), piloté par des conducteurs néophites.

Très écoutées, les deux visites guidées étaient commentées par un des érudits de l’association. Difficile de tout faire et de tout voir !
 
Visite guidée et commentée…

   La grosse surprise est venue de l’offre d’utiliser l’ABJ4 tout juste remis en état de marche quelques jours auparavant, aménagements intérieurs remontés rapidement et nettoyé la veille au soir. Le moteur ronronne, c’est un régal. Pari réussi, merci aux membres de l’association. à 15h, puis à 17h 30, les allers et retours, cette fois Pacy-Cocherel, en passant au pied du château de Menilles, se font dans cet autorail de rêve.
 
L’ABJ4
 
 
De 16h à 17h la bourse d’échange bat son plein. Tous les participants pouvaient vendre et acheter librement, sans inscription préalable, cette journée étant «privée».
 
La bourse était attendue et fut un succès, autant du coté vendeur que du coté acheteur.
  


ABE, l’Obsidienne et Atelier FNO avaient répondu à l’offre de venir présenter leurs nouveautés aux modélistes. Nous les en remercions, et même si l’objectif n’était pas la vente, ils se sont déclarés satisfaits de la journée. Ce type d’invitation sera renouvelé.

Les artisans dont la présence est demandée sont satisfaits de cette journée très conviviale.
 
     

   

Terminons ce reportage par une vue générale. Beaucoup de matériel n’est pas visible de cet endroit.

Vue générale des voies de la gare.
 

Nous ne faisons pas ici de reportage sur la belle et originale collection de matériel de l’association. Nous vous conseillons une visite du site réel, seul moyen de vraiment apprécier tous les atouts du lieu. En attendant, vous pouvez compléter votre voyage virtuel en consultant le site du CFVE et pourquoi pas en préparant votre déplacement dans l’Eure. (www.cfve.org)

 
Photos pour la FFMF de Guillaume Gastalle, Philippe Lecoq, Sandra Monffet, Christian Toursel.
Texte et commentaires : Christian Toursel
Mise en page : Daniel Denis

 

Lu 1609 fois